Depuis août 2021, les plantes aromatiques bio poussent au sein de l’immense serre ultramoderne de Bioplants aux Ponts-de-Cé. Ce nouveau site montre la capacité d’innover d’une entreprise angevine sur un marché en développement et dans une filière d’excellence du territoire.

Avec son nouveau site des Ponts-de-Cé, Bioplants a décidé de relever un immense défi : celui de produire, à l’horizon 2025, 40 000 pots quotidiens de plantes aromatiques estampillées bio.

Objectif : 6 millions de pots par an

« En faisant ainsi pousser 6 millions de pots par an, nous aurons pratiquement doublé notre production », se réjouit Angel Rodriguez, le directeur général de Bioplants.

Une serre de 15 000 m2 bardée de technologie

Pour y parvenir, l’entreprise a conçu un site innovant et unique en son genre où tout a été pensé non seulement pour optimiser la croissance des plantes mais également pour limiter l’impact environnemental de ce mode de production.

La partie la plus spectaculaire est l’immense serre de 15 000 m2 bourrée de technologie. « Le verre intelligent et la peinture laquée permettent une captation maximale de la lumière. L’eau non absorbée par les racines repart dans le système d’arrosage, » détaille Angel Rodriguez, le directeur général de Bioplants qui poursuit : « A partir de l’instant où les graines sont dans leurs pots, aucune manutention des  plantes n’a lieu jusqu’à leur conditionnement. »

De 4 à 13 semaines pour produire un pot

En effet, la graine, semée dans un petit pot éco-conçu, est positionnée par un robot au milieu de ses semblables sur de grandes tablettes se déplaçant sur des rails. Elle rejoint ainsi la serre où elle reçoit toute l’eau et l’attention nécessaires pour devenir une plante. Ceci dans une atmosphère maîtrisée grâce à de nombreux capteurs. Et c’est en fonction de l’analyse des données que les tablettes avancent plus ou moins rapidement jusqu’à leur sortie. Les plantes sont alors prêtes à être cueillies.

« L’ensoleillement est évidemment un facteur essentiel. Le délai de production peut ainsi varier de 4 semaines en plein été pour un pot de basilic à 13 semaines en hiver pour du thym, » explique Angel Rodriguez.

Des origines suisses

Bioplants est une réussite 100 % angevine mais a des origines suisses, celles de l’entreprise familiale Max Schwarz. Il y a un peu plus de dix ans, cette dernière a ciblé l’Anjou pour ses compétences et savoir-faire dans le domaine du végétal afin d’y implanter une nouvelle entreprise dédiée à la production en pot de plantes aromatiques certifiées en agriculture biologique.

Deuxième déménagement en 10 ans

Et depuis 2010 et sa création à Saint-Gemmes-sur Loire, Bioplants n’a cessé de se développer et de conquérir des parts de marché dans ce secteur en développement. Avant son installation en bordure du chemin des Trois-Paroisses aux Ponts-de-Cé à l’été 2021, l’entreprise avait déjà connu un premier déménagement en 2012 à Saint-Martin-du-Fouilloux.

« Tout frais, tout bio »

Siglés « Tout frais, tout bio », les pots de ciboulette, basilic, romarin, persil, thym ou coriandre sont présents dans les rayonnages « fruits et légumes » de la grande distribution, généraliste et bio. La zone de chalandise de l’entreprise est le très grand Ouest de la France et la région parisienne.

Le prix de vente en magasin tourne autour des deux euros l’unité. A noter que l’entreprise a signé il y a quelques semaines un accord de partenariat et de distribution pour ses herbes aromatiques avec la filière Carrefour Bio du groupe éponyme.

De 12 à 25 salariés

Côté emploi, les effectifs ont également suivi une courbe croissante. De 6 salariés en 2017, l’entreprise est passée à une douzaine aujourd’hui. Un effectif qui devrait monter jusqu’à 25 emplois en pleine saison.

A signaler qu’il s’agit pour beaucoup d’ingénieurs et de techniciens avec un haut niveau de compétences technique et agronomiques. « Nous avons également l’intention de renforcer et développer dans les prochains mois la présence commerciale auprès de nos clients distributeurs », précise Angel Rodriguez.

Une opération Alter éco : 8,9 millions € d’investissement

Le nouveau site est enfin exemplaire dans la coordination des acteurs du territoire pour faire aboutir ce projet de développement. Aldev est aux côtés de Bioplants depuis sa création et a accompagné l’entreprise dans ses différents projets. A noter que le nouveau site des Ponts-de-Cé qui représente un investissement de 8,9 millions d’euros a été construit en partenariat avec Alter éco qui permet ainsi de renforcer encore l’ancrage de Bioplants au niveau local.

EN SAVOIR PLUS

Site internet de Bioplants

Cet article a été rédigé dans le cadre de « 2022, année du végétal », pour en savoir plus à ce sujet, cliquez sur l’image ci-dessous:

Publié le 14 janvier 2022