Le groupe Kolmi-Hopen inaugure son nouveau site afin d’accueillir ses nouvelles lignes de production de masques sanitaires. Une étape très importante dans le développement de cette entreprise qui a connu un début d’année 2020 complètement hors-normes.

Basé à Saint-Barthélemy-d’Anjou, le groupe Kolmi-Hopen, leader national de la production de masques sanitaires, vient d’inaugurer ce 24 juillet 2020 son nouveau site de production au sein du parc d’activités de Beaucouzé.

« Une nouvelle usine lancée en 2 mois et demi » 

Ces 6 000 m2 de surface s’ajoutent aux 14 000 m2 de son site historique de Saint-Barthélemy. C’est au sein d’un bâtiment appartenant à la communauté urbaine Angers Loire Métropole et géré par Aldev que Kolmi-Hopen vient de s’installer.

L’agence de développement a accompagné l’entreprise dans la mise en place de ce projet qui s’est déployé en un temps record. « On a lancé cette nouvelle usine en seulement deux mois et demi ! », s’émerveille Gérald Heuliez, le directeur général du groupe.

Fin 2020, la production aura plus que décuplé

Grâce à cela, l’entreprise va pouvoir accueillir dans de bonnes conditions ses nouvelles lignes de productions. A la fin de l’année, Kolmi-Hopen disposera en effet de 21 machines de fabrication de masques contre 9 avant la crise.

Quant à la production elle-même elle aura plus que décuplé ! « Nous devrions produire aux environs de 3,5 millions de masques par jour fin octobre contre 1,5 millions aujourd’hui et 300 000 unités journalières avant crise », affirme Gérald Heuliez. Globalement l’ensemble de cette opération aura représenté un investissement de 8 millions d’euros pour Kolmi-Hopen.

De 108 à 270 salariés

Côté effectif, la tendance est aussi à la forte croissance. Fin 2019, l’entreprise comptait 108 salariés. Aujourd’hui, les effectifs sont de 170 personnes. « Et nous devrions être 260 en fin d’année : 200 à Saint-Barthélemy et 60 sur le nouveau site de Beaucouzé », poursuit le dirigeant.

L’inauguration du 24 juillet a été une occasion de rappeler comment l’entreprise a vécu cette année 2020 complètement hors normes. La crise de la Covid-19 a évidemment mis sous pression la société et son personnel. Mise en première ligne dans la lutte contre le virus, l’entreprise a dû faire face à une hausse considérable de ses commandes. Elle a également reçu la visite du Président de la République venu encourager le personnel. Sa production a même été un temps entièrement réquisitionnée par l’Etat.

Solidarité des acteurs du territoire

Mais dans cette épreuve, Kolmi-Hopen et ses salariés ont fait face avec tempérament. La société a su être agile. Elle a adapté très vite ses lignes de productions tout en embauchant de manière importante. Pour ce faire, elle a pu s’appuyer sur la solidarité des acteurs du territoire : la Direccte, Pôle emploi et bien sûr Aldev.

L’agence de développement économique a notamment mis à disposition sa plateforme de prêt temporaire de main-d’œuvre entre entreprises. Grâce à Partageons nos compétences, des salariés de Scania, dont la production s’était arrêtée, sont venus prêter main forte quelques semaines aux salariés de Kolmi-Hopen.

De nouveaux débouchés

Le besoins de produits sanitaires s’installant dans la durée, les projets et les idées ne manquent pas. « Aujourd’hui, notre production de masques est essentiellement destinée au milieu médical. Nous souhaitons désormais également avoir des débouchés en pharmacies et dans la grande distribution, » explique Gérald Heuliez.

Il ne faut pas non plus oublier les autres produits sanitaires à usages uniques que fabrique la société : chaussons, blouses, charlottes, champs opératoires… Ces derniers ont également connu une hausse de leur vente de plus 350 %.

Un savoir-faire qui s’exporte

Enfin, au niveau international, le savoir-faire de Kolmi-Hopen s’exporte comme jamais. La société appartient au groupe canadien Medicom. Mais c’est bien l’entreprise Bartholoméenne qui est à la manœuvre dans la récente ouverture d’un nouveau site à Singapour qui devrait rapidement compter 70 salariés. Un autre site va également voir le jour en septembre en Angleterre suite au marché passé par le gouvernement britannique de 500 millions de masques d’ici à 18 mois.

Légende photo inauguration (de droite à gauche) : Yves Gidoin, vice-président d’Angers Loire Métropole (ALM) en charge de l’emploi et du développement économique, Christophe Béchu, président d’ALM, Gérald Heuliez, directeur général de Kolmi-Hopen, René Bidal, préfet de Maine-et-Loire, Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire, Yves Meignan, adjoint au maire de Beaucouzé, Roch Brancour, vice-président ALM et Région.

Publié le 24 juillet 2020